• 100, Rue de Tchicoys – 40600 Biscarosse
  • 05 58 78 70 65

Construire l’église ensemble

« Et vous aussi, comme des pierres vivantes, vous qui formez un temple spirituel, édifiez-vous pour constituer une sainte communauté de prêtres, chargés de lui offrir des sacrifices spirituels qu’il pourra accepter favorablement par Jésus-Christ ». 1 Pie 2.5

Avez-vous déjà participé à des dégustations de vin ? Le maître de chais qui conduit ce moment nous invite à goûter un des vins disposé devant nous, à apprécier les arômes, la couleur, les subtilités de la  saveur qui est influencée par les plantes proches de la vigne, entre autres. Hé bien, je vous invite à relire ce verset, comme si vous dégustiez un bon vin. En goûtant chaque détail pour en apprécier la saveur et les arômes qu’il contient ..

D’abord, dans l’expression « Et vous aussi, comme des pierre vivantes », il nous rappelle  notre nature et notre rôle dans l’édifice que Christ érige. Nous sommes comme la pierre vivante, telle qu’annoncée dans le verset 4 « Approchez-vous de lui, car il est la pierre vivante que les hommes ont rejetée mais que Dieu a choisie et à laquelle il attache une grande valeur ». Alors, à l’image du Christ, quand nous nous approchons de Lui, la pierre vivante, nous devenons à notre tour des pierre vivantes dans cet édifice.

Le Christ, annoncé par le Psaume 118.22 « La pierre que les constructeurs ont rejetée, est devenue la pierre principale, la pierre d’angle », comme la pierre angulaire qui a été rejetée par les hommes. Cette parole est à la fois une identification et un engagement. Identification, car comme lui, nous faisons partie du grand temple qui est l’église universelle, un temple spirituel. Mais aussi comme Christ a été rejeté, nous le serons aussi à notre tour, car le message que nous apportons au monde, ce n’est pas le message d’une philosophie ou d’une religion simplement transcendantale qui s’inscrit dans l’histoire par l’image d’un Dieu lointain. Non, la bonne parole que nous annonçons est incarnée par la personne de Jésus, parce qu’Il a été, ce qu’Il a fait et ce qu’Il est.

En même temps, c’est un engagement, car nous sommes appelés à chercher la ressemblance au Christ, non extérieurement pour obtenir la reconnaissance, mais pour changer notre être intérieur, dans une recherche de renouvellement de nos pensées à travers une vrai relation avec le Christ. D’ailleurs, c’est l’origine même du mot chrétien, qui au départ était une moquerie pour mépriser les disciples qui assumaient devant leurs opposants leur ressemblance au Christ par leur discour et leur position. Prenons notre croix et  suivons le !

En tant que pierres vivantes, nous sommes appelés à « édifier ». Dans le dictionnaire Larousse, le mot édifier peut signifier « Exercer sur quelqu’un une influence morale salutaire par l’exemple ou par des paroles ». Dans ce sens, édifier c’est amener  l’autre à travers nos actions et nos paroles à retrouver Celui à qui nous nous identifions et à qui nous cherchons à ressembler.  C’est-à-dire, que quand par mes paroles ou par mes actions je montre à mon prochain l’amour du Christ, quand mes paroles ou mes actions  révèlent la vérité divine, là je suis en train d’édifier l’autre.

Le livre aux Hébreux nous invite à nous encourager mutuellement dans la foi. Il nous dit « Prenez donc bien garde, frères et sœurs, que personne parmi vous n’ait le cœur mauvais et incrédule au point de se détourner du Dieu vivant. Mais encouragez-vous les uns les autres, jour après jour, aussi longtemps qu’on peut dire “aujourd’hui”, afin qu’aucun d’entre vous ne se laisse tromper par le péché et ne s’endurcisse » Heb 3.12-13. Ce texte nous invite à persévérer dans l’encouragement les uns des autres, et à lutter contre la lassitude qui peut nous aveugler et détourner nos cœurs. Par le péché, nous pouvons cesser d’écouter la voix du Seigneur et nous éloigner de ce à quoi Dieu nous a appelé.

Nos actions, qui nous édifient mutuellement, ont pour but de constituer « une sainte communauté de prêtres ». Et par sainte, nous entendons un peuple qui est séparé. Non séparé dans le sens d’être exclu du monde et de créer une “sphère” chrétienne, mais dans le sens d’être différents du monde. Et parce que nous sommes différents et consacrés à faire la volonté du Père, nous restons dans le  monde non pour s’y assimiler, mais pour le transformer. C’est par la lumière que nous apporterons, que nous redonnerons la vue à ceux qui sont dans les ténèbres.

Cette communauté n’a pas seulement pour but sa propre édification, mais aussi celle du monde. C’est elle qui transmettra au monde une parole et une action salutaire, car Christ sera révélé dans toute la communauté. Nos sacrifices spirituels, quand ils reflètent une vie en conformité avec la volonté de Dieu, transparaissent dans le monde.

Alors, il y a une communauté de prêtres, appelés à être semblables au Christ, et à le faire connaître au monde. Je finis par la question que nous devons tous nous poser :  Comment nos actions et nos paroles édifient notre prochain ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *